© 2019 by Francesca Caruana. Proudly created with Wix.com

2016-Marseille, Galerie Le Lab

 

Les inmontrables

 

 

L’équilibre est donné par d’antiques repères que sont le haut, le bas, les latéralités, le sol, les proportions, la profondeur… la surface s’organise en fonction de ces harmonies que l’œil a acquises par atavisme visuel.

 

Cette ligne visible ou invisible dans mon travail est toujours présente. La ligne, je la sais là, quelque part, très proche. Si mon dessin est oblique dans la page, c’est à elle que je m’adresse, je la moque en quelque sorte, par nécessité. Car la force de cette ligne est majeure. Elle a toujours été l’organisation de la surface. Depuis que l’homme voit, depuis que l’homme mentalise ses représentations.

Donc cette ligne est essentielle. Elle est l’alpha et l’oméga du réel. Je ne dis pas de la figuration mais du réel de la représentation y compris lorsque la peinture est abstraite.

 

Il s’ agit de deux photos sur bâche: L’horizon aux Maldives. il est montré à la verticale, entre les deux bâches, un petit collage aquarellé (simulacre d'île ou de sexe féminin comme cela a été commenté!), un poisson latéral fait avec une branche de palmier et un oiseau ds une boîte au-dessus. Les inmontrables étant les ‘cadavres’ que nous produisons par manque de vigilance écologique, en renversant le cours des choses (horizon compris).

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now